Cataracte

La cataracte est une opacification totale ou partielle du cristallin principalement due au vieillissement. Elle peut aussi être due à des maladies ou faire suite à un traumatisme. Elle peut apparaître dans un œil ou dans les deux yeux. La gêne visuelle varie selon l’intensité et l’emplacement de l’opacification.

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

Corps flottants

Opacification ponctuelle du Vitré en dehors de toute pathologie oculaire associée hormis une amétropie éventuelle. Indication : Tout patient se plaignant d’ombres permanentes dans leur champ de vision dues à des brides, membranes ou opacités vitréennes non associées à d’autres éléments pathologiques et stables depuis au moins 3 à 6 mois.

DMLA

La Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age (DMLA) correspond à une dégradation de la macula (zone de la rétine) pouvant entraîner une perte de la vision dite centrale, la vision périphérique elle, reste intacte. Au stade initial, la maladie ne présente pas de dégénérescence proprement dite de la macula. On parle alors de DMLA précoce ou maculopathie liée à l’âge (MLA). Il existe deux formes de DMLA, sèche (atrophique) ou humide (exsudative). La première correspond à un amincissement ou une pigmentation anormale de la macula. La deuxième est caractérisée par le développement de néo-vaisseaux dans la macula.

Glaucome

Le glaucome est une maladie dégénérative du nerf optique qui entraîne une perte progressive de la vision commençant tout d’abord en périphérie et progressant graduellement vers le centre. Cette maladie est souvent associée à une pression intra-oculaire (PIO) élevée qui comprime et endommage les fibres du nerf optique et de la rétine. Dans d’autres cas, malgré une PIO normale, une circulation sanguine inadéquate entraîne la mort (nécrose) des cellules du nerf optique et de la rétine.

La perte de vision associée au glaucome est permanente et irréversible. Sans traitement, cette maladie peut mener jusqu’à la cécitéLe glaucome est une maladie oculaire qui touche surtout les personnes de plus de 45 ans. Il est dû à une montée de la pression oculaire entrainant une atteinte du nerf optique (qui envoie les informations visuelles au cerveau) et du champ visuel (espace de vision). 

On distingue principalement le glaucome aigu (ou glaucome par fermeture de l’angle) qui est relativement rare et le glaucome chronique (ou glaucome à angle ouvert), forme la plus fréquente. De nombreux traitements médicaux existent, sous forme de collyres essentiellement. En cas d’échecs de ceux-ci, il faut avoir recours au laser ou à la chirurgie. Dans l’immense majorité des cas, le glaucome est contrôlable, à condition d’être régulièrement suivi par son ophtalmologiste.

NOUVEAU TRAITEMENT dans le GLAUCOME :

CYCLOG6 / LASER infrarouge 810nm de dernière génération permet de traiter les GLAUCOMES non contrôlés par le traitement médical ou chirurgical, ou le traitement n’ayant pas obtenu une grande observance par le patient. 

Le mécanisme d’action de la cyclo-photo-coagulation transclérale n’est pas entièrement connu, il repose sur l’affaiblissement du corps ciliaire,  producteur de l’Humeur Aqueuse, par l’effet thermique du laser et donc vraisemblablement sur la modification du flux uvéoscléral. C’est l’utilisation des Micropulses qui permet d’élargir ces indications car celles-ci sont beaucoup moins traumatisantes pour le Corps Ciliaire tel que démontrées par le respect anatomique des structures du Corps Ciliaire à l’observation OCT. Voir Publication ci-dessous.

=> LIEN CYCLO G6

Sécheresse Lacrymale et ses traitements

Les yeux sont humidifiés en permanence par les larmes produites par les glandes lacrymales. Les larmes constituées d’une composante dite aqueuse et d’une composante dite lipidique produite par les glandes de Meibomius (GM). Il existe 25 canalicules lacrymaux au niveau de chaque paupière par où s’écoule le produit lacrymal de ces glandes de Meibomius.

Les larmes ainsi constituées apportent le confort optimal à la Cornée : la sécrétion, produite pas ces GM, permet un meilleur équilibre de surface entre les paupières inférieure et supérieure, lors de leurs balayages de cornée et l’épithélium de surface de cette même cornée.

Elles s’écoulent jusqu’aux fosses nasales par des canaux appelés voies lacrymales. Parfois, ces voies sont rétrécies ou obstruées, qui empêchent lʼécoulement normal des larmes.

OUTILS DE DIAGNOSTIC ET DE TRAITEMENT :

Devant des symptômes (Œil rouge chronique, brulure, sensation de sable, de corps étranger..etc) évoquant une souffrance dite de « Sécheresse Lacrymale » il faut pouvoir évoquer quel en est l’origine : véritable sécheresse lacrymale liée à une pathologie dite de « système » (Syndrome de Gougerot-Sjögren, etc..), ou un Dysfonctionnement des Glandes de Meibomius ou « DGM ».

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

Le diagnostic repose sur l’examen des larmes, de la perméabilité des canalicules d’expression des Glandes de Meibomius, tout cela réalisé par un même appareil :

Le DGM peut être traité par de nouvelles thérapeutiques, manuelles ou par une nouvelle technique qui a fait ses preuves depuis plus de 5 ans en Europe, basée sur le réchauffement mécanique des Glandes de Meibomius, dont le retentissement sur plusieurs mois fait le bonheur des patients traités.

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

RÉFÉRENCEMENT BIBLIO :

=> http://tearscience.com/en/library/scientific-papers

Strabisme

Le strabisme est un défaut de parallélisme des axes visuels. C’est un syndrome neurosensoriel complexe. Le strabisme perturbe la correspondance sensorielle et motrice des deux yeux. Les strabismes sont nommés en fonction du sens de la déviation des axes visuels : convergents, divergents ou verticaux.